Qu'est ce qu'une Bactérie.

 

 

 

Avant tout, une bactérie n’est pas un microbe. Un microbe est le terme général qui s’applique à tous les organismes microscopiques tels que les virus, les champignons, les levures, les prions et les bactéries elles-mêmes.

Les bactéries ont été découvertes au XVIIème siècle,  par Anthony Van Leeuwenhoek après avoir prélevé un échantillon de sa plaque dentaire et l’avoir examinée au microscope.  Cependant, à cette époque, on n’avait aucune idée de ce que pouvaient être les petits animaux qu’il y trouva, et ce n’est qu’après le XIX, avec Louis Pasteur et d’autres scientifiques que les bactéries ont été reconnues en tant qu’organismes uni-cellulaires, ou germes.

Si les eucaryotes peuvent être unicellulaire, (comme la levure), ou multicellulaire (comme les plantes et les animaux), les bactéries et les arhaea sont exclusivement unicellulaires. Leur cellule ne possède pas de noyau, qui, chez les eucaryotes, encapsulel’ADN concentrant toutes les informations génétiques : ce sont des procaryotes.

Les bactéries fabriquent elles-même la muréine. C’est une protéine qui forme leur paroi cellulaire.                        

Quand on fait réagir cette protéine avec une teinture qui la colore (coloration de Gram) en mauve ou non selon la quantité de mureine qu’elle possède, permet de distinguer les bactéries gram positives qui réagissent avec la teinture des bactéries gram négatives qui ne réagissent pas. Les bactéries Gram positives et Gram négatives se différencient selon des couches différentes.

Les bactéries Gram positif :

_ L'espace périplasmique, beaucoup plus étroit que chez les Gram négatif, est un espace de stockage d'enzymes, de nutriments, de protéines, d’ions... Il a beaucoup d'autres fonctions notamment dans certaines étapes de la synthèse de protéine et dans le métabolisme.

_  La membrane possède des protéines poreuses aboutissant dans l'espace périplasmique (synthèse de protéine). La membrane plasmique contient de nombreux autres complexes protéiques d'une importance vitale pour la bactérie.

On peut aussi différencier les bactéries aerobies, qui dépendent de l’oxygène aux bactéries anaérobies qui n’en dépendent pas et qui pour la plupart est même mortel.

Les bactéries absorbent directement la nourriture que leur fournit leur environnement. En général, elles la digèrent à l’exterieur de leur cellule, en émettant des protéines catalytiques appelées « enzymes ». Leurs nutriments et les minéraux essentiels entrent ensuite à l’intérieur de la cellule, soit par diffusion, soit par un processus de transport actif, une sorte de pompe chimique qui fait pénétrer les nutriments à travers la paroi cellulaire.

Les bactéries peuvent être divisées en trois categories selon leurs différentes facons de se nourrir.

-          Les autotrophes fabriquent leur nourriture à partir du dioxyde de carbone en utilisant l’énergie du soleil.

-          Les chemotrophes les fabriquent également à partir du dioxyde de carbone mais cette fois en utilisant une énergie chimique.

-          Les hétérotrophes consomment les autres organismes.

Les bacteries ne mesurent pas plus de 1 à 5 microns de diamètres soit dix à cent fois moins qu’une cellule humaine. Elles sont pour cette raison appelées nanobactéries.

Ou vivent les bactéries ?

Nous avons tendance à associer les bactéries à une mauvaise hygiène ou à la saleté, mais elles sont présentes presque partout, que l’on se lave ou non. Un centimètre carré de notre peau contient  jusqu’à cent mille bactéries. On arrive donc à un million pour la peau entière. Malgré leur petites tailles, certaines, comme les Aromabacter malodorens sont repérables à l’odeur,en effet, celles-ci poussent sur la sueur et fabriquent les produits chimiques responsables de l’odeur corporelle.

Les bactéries font partie des organismes les plus abondants sur Terre.

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site